Pourquoi le e-learning continuera d’attirer davantage d’apprenants ?

Le distanciel, à travers les études en e-learning, séduit de plus en plus d’apprenant, tant en ce qui concerne les études supérieures que pour ce qui relève de la formation professionnelle continue. Et ce succès devrait perdurer dans les années à venir. Webknowledge, plateforme de e-learning, fait le point.

 

E-learning : étudier à distance pour les étudiants et les actifs 

Que ce soit en matière de formation professionnelle ou en termes d’enseignement supérieur, le e-learning connaît, depuis plusieurs années, une croissance soutenue et appelée à durer.  La crise sanitaire, liée au Covid-19, explique en partie ce succès, puisque toutes et tous ont dû s’adapter à des règles de distanciation social rendant le présentiel impossible. 

Aujourd’hui étudier à distance n’implique qu’une connexion Internet et un équipement pour accéder à l’ensemble du corpus de la formation ou du cursus pour les études supérieures. Ce corpus peut être constitué de multiples éléments, qu’il s’agisse de contenus textuels (les cours en eux-mêmes), des vidéos, des audios, des documents « participatifs », …. Le temps, où étudier à distance, consistait à recevoir par correspondance un nombre impressionnant de documents à lire et à apprendre est révolu. S’inscrire sur une plateforme de e-learning comme Webknowledge constitue une véritable alternative à ces mêmes études en présentiel. Ainsi, les étudiants ambitionnant de devenir expert de leur domaine peuvent obtenir les mêmes diplômes et autres titre professionnels délivrés en présentiel. Ainsi, le cursus d’Expert Digital Marketing, dispensé par Webknowledge, permet d’obtenir le titre certifié RNCP de niveau 7 (EU), soit l’équivalent d’un BAC + 5 reconnu par toutes les entreprises.

 

L’accessibilité, un atout fondamental pour une plateforme de e-learning

Pour commencer, choisir le e-learning peut solutionner plusieurs problématiques d’accessibilité aux formations et/ ou aux études supérieures. Un étudiant peut être dans l’incapacité matérielle, financière, personnelle de devoir déménager pour se rapprocher de l’Institut d’enseignement supérieur susceptible de l’accueillir. Quelle que soit la raison, il peut donc privilégier le e-learning et apprendre depuis chez lui ou le lieu qu’il aura choisi. 

D’un autre côté, vouloir reprendre des études supérieures tout en étant salarié peut apparaître comme impossible aux yeux de certains. Il peut être en effet très complexe de gérer un emploi du temps professionnel avec les contraintes de ces études à distance (étudier en e-learning suppose en effet un travail personnel régulier et suffisant). 

Enfin, en termes d’accessibilité, le e-learning apparaît être une solution économique incontestable tant pour les entreprises et salariés (formation professionnelle) que pour les étudiants (enseignement supérieur). En étudiant à distance, l’apprenant se libère des contraintes matérielles (logement étudiant, frais de déplacement,  ….) et bénéficie d’un coût de scolarité moins élevé en raison de l’absence de campus et de locaux notamment.

 

Une flexibilité optimale pour accroître ses chances de réussite 

 Enfin étudier à distance offre aux apprenants une grande liberté d’organisation. Ils peuvent ainsi programmer leurs efforts en tenant compte de leurs propres contraintes. Cela s’avère un atout essentiel pour des étudiants ayant choisi la voie des études en alternance ou pour les salariés ayant repris leurs études. Cette flexibilité est optimale, puisque Webknowledge, plateforme de e-learning garantit l’accessibilité au corpus des enseignements 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. 

Etudier à distance grâce au e-learning apparaît donc être une garantie d’une accessibilité renforcée et l’assurance d’une flexibilité optimale, deux atouts pour vous permettre de renforcer vos chances de réussite.

Pourquoi devenir chef de projet digital ? Comment ?

Pourquoi devenir chef de projet digital

Si le nom même de cette nouvelle profession est largement connu dans le grand public, ses missions exactes peinent encore à être bien appréhendées. Il faut dire que le chef de projet digital est avant tout un professionnel de l’adaptation et de l’évolution. Webknowledge fait le point sur ce métier d’avenir. 

 

 

Le chef de projet digital, un nouveau métier mais pour quelles missions ? 

Le chef de projet Digital fait partie de ces nouveaux métiers, qui suscitent la convoitise de plus en plus d’entreprises. Se former pour devenir chef de projet digital séduit et attire également de plus en plus d’étudiants. Pouvant être désigné sous le terme de chef de projet Web ou chef de projet digital, ce professionnel 2.0 doit remplir un mission, en apparence, relativement simple : élaborer, planifier et conduire un projet digital (refonte de site Internet, création d’un site vitrine ou e-commerce, mise en place d’une base de données, lancement d’une application Web, …). Au quotidien, la mission de ce chef de projet Digital se révèle bien plus complexe, qu’elle ne pourrait l’apparaitre. En effet, par définition, chaque projet est unique et spécifique, conduisant ce professionnel du management à devoir s’adapter en permanence. Cependant, cet expert du travail en mode projet doit pouvoir également s’appuyer sur des compétences techniques solides, lui permettant de mener à bien les missions confiées par l’entreprise. 

 

Un profil aux multiples compétences très recherché par les recruteurs 

Si le métier séduit notamment par son attractivité et le nombre croissant d’opportunités qu’il permet, c’est que les projets digitaux se multiplient. Toutes les entreprises (ou presque) sont désormais engagées dans leur transformation numérique, et la conduite d’un projet Web apparait être une ambition partagée par d’innombrables acteurs économiques. 

Pour le Chef de projet, plusieurs aspects de sa mission vont impliquer l’acquisition et le renforcement de compétences socles, qu’il sera appelé à mettre à jour tout au long de sa carrière. Le chef de projet digital est en effet appelé à une évolution de carrière au fil des années, à condition de ne pas se laisser dépasser par les innovations et les dernières tendances.

 

Pour commencer, ce professionnel doit avoir une solide culture de l’écosystème du digital et de très solides compétences techniques. Ce sont ces dernières, qui lui permettront d’élaborer un projet en pouvant déterminer la faisabilité d’un projet mais aussi d’identifier les principales difficultés de sa mission. Sa vision globale doit lui permettre d’appréhender tous les aspects d’une mission. 

Dans un second temps, il doit se révéler être un excellent manager. Responsable de la conduite du projet, il devra donc piloter tous les intervenants (internes ou externes) afin de garantir le respect des délais mais aussi des coûts. 

Sa qualité de gestionnaire sera grandement appréciée quant à l’élaboration et au suivi du projet, depuis son lancement jusqu’à sa mise en ligne. 

Enfin, ce professionnel du Web doit être doté d’un solide sens relationnel, dans la mesure où il sera le lien entre les équipes chargées de la mise en œuvre et la direction de l’entreprise.

 

Les études en e-learning, une opportunité pour devenir chef de projet digital 

Qu’il s’agisse des étudiants terminant leur formation initiale, ou de professionnels cherchant à reprendre des études pour obtenir un diplôme en lien avec leur parcours professionnel, le titre certifié RNCP « Chef de Projet Digital » constitue la voie idéale. En garantissant aux étudiante set étudiants d’acquérir l’ensemble de ces connaissances socles évoquées ci-dessus, ce cursus peut être suivi en e-learning avec Webknowledge. Cela offre aux apprenants une grande liberté dans leur organisation du quotidien, tout en leur assurant d’obtenir un diplôme de niveau BAC + 3 / 4 reconnu par les entreprises. Des études à distance favorisant la reprise d’études donc pour des salariés mais aussi les études en alternance. Alors renseignez-vous vite !

Pourquoi 2024 marquera encore le succès des études en e-learning ?

le succès des études en e-learning

Depuis plusieurs années, étudier à distance séduit de plus en plus d‘apprenants. Et le e-learning devrait continuer de séduire les apprenants en 2024. Webknowledge vous explique pourquoi. 

 

Les études à distance, une réponse à toutes les situations (ou presque) !

On évoque souvent les atouts du e-learning, en soulignant les opportunités permises par les innovations techniques et/ou technologiques. Mais étudier en e-learning reste, avant tout, l’alternative 2.0 aux traditionnelles études par correspondance. Sans chercher à comparer les deux dispositifs, les deux constituent une même et unique réponse à des problèmes spécifiques. En effet, si étudier à distance peut représenter un choix pour certains étudiants, il peut aussi devenir une nécessité voire une obligation pour d’autres. Que les empêchements soient géographiques (centre de formation ou école trop éloigné du domicile de l’étudiant), matériels (budget insuffisant pour un logement étudiant) ou personnel (un étudiant ne pouvant pour de raisons familiales quitter le domicile familial), certaines situations rendent la poursuite d’études, indépendamment de la spécialisation choisie et du niveau d’études, impossible ou extrêmement difficile. Les études à distance ont donc été imaginées pour apporter des réponses adaptées et pertinentes à l’ensemble de ces situations.

 

Le e-learning, bien plus de de simples études à distance 

C’est en cela, que le e-learning constitue bien plus une révolution qu’une évolution. En effet, il suffit d’un équipement connecté et d’une connexion Internet pour pouvoir entreprendre ses études. La réponse au problème originel se révèle donc identique qu’avec les formes plus anciennes et plus traditionnelles. En revanche, le e-learning a permis d’apporter un accompagnement plus pertinent à l’étudiant. Le e-learning permet ainsi de disposer d’un accès à l’ensemble du corpus en une seule fois. En se connectant sur la plateforme de e-learning, l’étudiant peut ainsi accéder à l’ensemble des cours, rendant plus aisé une personnalisation dans le calendrier des apprentissages. Cet accès numérique aux enseignements autorise également l’étudiant à retrouver plus rapidement un élément de l’enseignement dispensé.  Etudier en e-learning apparait donc être comme un atout en ce qui concerne les conditions d’apprentissage.

 

La plateforme de e-learning, une relation personnalisée avec l’étudiant 

Par définition, étudier à distance implique une forme d’isolement de l’étudiant / apprenant. Celle-ci peut se traduire par un risque de démotivation et par l’absence d’émulation (entre apprenants ou avec les enseignants). Mais les outils numériques garantissent de pouvoir garder un lien en continu avec chaque étudiant inscrit dans le cursus. Pour la plateforme de e-learning, cela représente l’assurance d’un véritable suivi personnalisé mais aussi d’un accompagnement de chacune et chacun dans les apprentissages (vérification de l’acquisition des connaissances ciblées, …). Plus que des études à distance, le e-learning favorise une véritable formation tutorée à distance comme le propose Webknowledge. 

 

Un élargissement de l’offre des formations offertes en e-learning 

Enfin, depuis plusieurs années, les offres de formation en e-learning attirent de plus en plus d’étudiants tout en séduisant davantage les entreprises en ce qui concerne leur programme de formation continue. Aujourd’hui, les étudiants les plus ambitieux peuvent obtenir le diplôme visé par la voie du e-learning. Pour celles et ceux se destinant à devenir des experts du Web, ils pourront ainsi s’inscrire sur Webknowledge pour obtenir un titre professionnel d’Expert Digital Marketing, un titre RNCP de niveau 7 (EU) reconnu comme étant de niveau BAC + 5. 

Pourquoi étudier en e-learning en 2024 attirera davantage d’apprenants ?

Avec le e-learning, les études à distance ont connu une croissance exponentielle. Ce succès devrait même s’amplifier en 2024 pour tous les types d’apprenants. Pourquoi ? Webknowledge, plateforme e-learning 100 % distanciel, vous donne les éléments pour le comprendre.  

 

En 2024, étudier à distance devrait continuer à séduire tous les apprenants 

Depuis le début des années 2000, les études à distance ont pris une nouvelle dimension. En effet, les innovations technologiques ont ouvert de nouvelles opportunités, conduisant les étudiants à privilégier le e-learning par rapport aux traditionnels cours par correspondance. Etudier à distance est devenu plus aisé et moins complexe, puisqu’une simple connexion Internet permet aujourd’hui d’accéder à l’ensemble des enseignements théoriques.

Non seulement, les apprenants peuvent accéder quand ils veulent et où ils veulent à leur cours, mais ils peuvent également s’organiser plus librement en fonction de leurs contraintes. Ce succès de l’e-learning s’est vu amplifié pendant la crise sanitaire du coronavirus, puisque les mesures de distanciation sociale ont amené un grand nombre d’apprenants à « subir » cet enseignement à distance, et donc à découvrir les nombreux avantages et atouts, qu’ils pouvaient véhiculer. Aujourd’hui, les études à distance apparaissent comme une véritable opportunité pour les étudiants d’une part mais aussi pour les actifs d’autre part, lorsque ces derniers envisagent une reprise d’études.

 

Les opportunités des innovations pour les études à distance 

La pandémie de coronavirus a également permis de souligner les différences existantes entre les étudies traditionnelles (en présentiel) et celles en 100 % distanciel, comme le propose notre plateforme de e-learning, Webknowledge. Au-delà des principales différences pratiques (libération des contraintes matérielles avec la suppression d’un emploi du temps fixe, dispense des contraintes en termes de logement étudiant, de déplacement vers et à partir du campus, …) qui ont un impact non négligeable sur le coût des études supérieures entreprises en e-learning, cette période a mis en lumière une pédagogie spécifique du e-learning. La distanciation et par conséquent l’isolement des apprenants sont pris en compte, afin d’y apporter des réponses adaptées et pertinentes. Accompagner les étudiants en e-learning apparait ainsi être une priorité pour renforcer le taux de réussite et le taux de poursuite.

Seul cet accompagnement personnalisé des étudiants peut permettre de lutter efficacement contre l’abandon des études en cours de route, que ce soit par manque de motivation ou par découragement. Parce que Webknowledge s’appuie sur l’expertise de l’Institut F2i, créé en 1998,  nos équipes pédagogiques proposent un véritable cursus 100 % distanciel « tutoré », au cours duquel la progression des étudiants est évaluée et suivie, et au cours duquel chaque problématique spécifique est traitée. C’est d’autant plus important, que le succès de ces études en e-learning autorise aujourd’hui les étudiants à l’imaginer quel que soit le format d’études choisi, y compris lorsqu’ils font le choix d’études en alternance. 

 

Pourquoi étudier en e-learning en 2024 ? 

2024 s’inscrira dans la continuité de ces évolutions. Bien évidemment, le e-learning continuera de séduire les apprenants pour ses avantages matériels, avec notamment les promesses de flexibilité et de liberté d’organisation. 

 

Quand on est étudiant ? 

Pour les étudiants, cela répond à une véritable problématique du moment. Ainsi, alors que la crise du logement étudiant atteint son paroxysme, étudier en e-learning assure de s’épargner le déménagement dans une ville étudiante. Outre les économies réalisées (logement, déplacement, coût de la vie étudiante, …), cela permet aussi aux étudiants, terminant leur formation initiale, de mieux s’organiser pour concilier ces études en e-learning avec leur premier emploi salarié, notamment lorsqu’ils ont signé un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage.

 

Quand on est salarié pour reprendre des études ? 

Les actifs doivent eux-aussi pouvoir évoluer, en attestant de leur montée en compétences. La reprise d’études est rendue plus aisée avec les études en e-learning. Au-delà de la liberté d’organisation, dont ces actifs peuvent également bénéficier, reprendre des études en e-learning peut s’envisager sur un temps plus long, avec l’obtention de blocs de compétences au fil des années afin d’obtenir un titre RNCP à terme.

 

Architecte Web, un titre professionnel accessible en e-learning

Architecte Web en e-learning

Professionnel incontournable dans l’administration des systèmes d’information mais aussi dans la conduite de projets d’envergure, l’architecte Web doit attester de multiples compétences. Devant, le plus souvent attester de l’obtention d’un mastère spécialisé, l’architecte Web doit ainsi acquérir au cours de ses études supérieures une maitrise de tous les aspects de l’univers du numérique. 

 

L’architecte Web, le partenaire de tous les projets d’envergure dans le domaine du digital

Quelle que soit leur taille, et indépendamment de leur secteur d’activité, toutes les organisations (entreprises, associations, start-up, collectivités locales, …) ressentent le besoin de renforcer (ou d’initier pour certaines) leur transformation digitale tout en s’assurant de systèmes d’informations efficaces et adaptés. C’est d’autant plus essentiel, que ces mêmes acteurs ressentent également le besoin de concrétiser des projets d’envergure, que ce soit pour leur développement (création d’une offre digitale pour une entreprise traditionnelle) ou pour optimiser leur efficacité et leur organisation (lancement d’un site Intranet, refonte de sites Internet, choix des outils innovants, …). 

Pour toutes ces missions, le recours à un Architecte Web se révèle incontournable et même nécessaire. En mode projet ou en mode gestion des services informatiques d’une entreprise, l’architecte Web accompagne l’entreprise en prenant en compte tous les aspects de cette activité digitale. 

 

Comment devenir architecte Web ? Avec un mastère spécialisé !

En pouvant répondre à toutes ces missions et à bien d’autres, l’architecte Web doit pouvoir attester de multiples compétences et connaissances. Ainsi, les recruteurs s’efforceront de sélectionner les profils des candidates et candidats justifiant de : 

  • Solides connaissances et compétences techniques tant en ce qui concerne le développement Web (langages de programmation, …), que pour ce qui touche à l’analyse et au traitement des données (Small et Big data, …) ou encore pour tout ce qui engage la sécurit de ces systèmes d’information (Cybersécurité) 
  • Maitrise totale de l’écosystème du numérique, devant permettre à l’architecte Web de vérifier la faisabilité d’un projet mais aussi d’effectuer les choix les plus pertinents en fonction des contraintes de la situation donnée, du projet concerné, … 
  • Capacité à la gestion d’un projet, depuis l’élaboration d’un cahier des charges jusqu’à la livraison de la version définitive, en passant par les réponses à apporter aux éventuels problèmes ou obstacles pouvant apparaitre, 
  • Être un manager reconnu, puisque l’architecte Web aura la charge de superviser les interventions de tous les acteurs, qu’ils soient internes à l’entreprise ou externes (prestataires),  

 

C’est parce que ces demandes sont spécifiques et de plus en plus exigeantes (les innovations liés à l’intelligence artificielle sont ainsi de nouvelles opportunités à prendre en compte) , que les entreprises recherchent des architectes Web, titulaires d’un mastère en architecture digitale.

 

Comment décrocher le titre d’architecte Web en E-Learning ? Avec Webknowledge 

Webknowledge propose à ses étudiantes et étudiants un cursus devant conduire au titre d’un Architecte Digital, un titre certifié RNCP (Répertoire National des Certifications professionnelles) de niveau 7 (EU), c’est-à-dire reconnu comme de niveau mastère – BAC + 5. 

Accessible aux étudiants justifiant d’un BAC + 4 ou d’un titre reconnu comme équivalent, les étudiants peuvent donc suivre ce cursus à distance (100 % en distanciel) afin de parfaire leur formation initiale. Si Webknowledge accompagne chacun de ses étudiants tout au long de son cursus, des études e-learning tutorées, notre plateforme d’enseignement supérieur 100 % en distanciel  facilite aussi les études en alternance, en garantissant aux étudiants une plus grande flexibilité et une plus grande liberté en termes d’organisation de l’emploi du temp. Concilier études en e-learning et contrat de professionnalisation ou d’apprentissage devient donc plus simple pour les étudiants, tout en leur offrant un atout essentiel pour leur futur métier d’architecte Digital : une première expérience professionnelle significative.

 

Déclin du télétravail, une alerte pour les études e-learning ?

Déclin du télétravail

De nombreuses entreprises aspirent aujourd’hui à voir leurs collaborateurs revenir en présentiel et à renoncer au 100 % télétravail. Les arguments avancés menacent-ils la croissance et l’attractivité des études en e-learning ? Plateforme d’études 100 % distanciel, Webknowledge vous aide à répondre à cette question ô combien essentielle. 

 

L’essor du e-learning et du télétravail en France, une évolution des mentalités avant tout !

Le monde entier s’est largement converti au télétravail et au e-learning, une conversion, que la pandémie mondiale de coronavirus a renforcée et amplifiée. De manière plus détaillée, une récente étude conduite par Ifo et Econpol Europe souligne comment la France est attachée au présentiel, un constat qui se vérifie à la fois pour les salariés (télétravail) que pour les étudiants (E-learning). Ainsi, alors que la moyenne enregistrée dans les 34 pays étudiés estime le recours au télétravail à 0,9 jour   par semaine, l’Hexagone, quant à lui, ne dépasse pas les 0,6 jours. On peut expliquer ces réticences pour des raisons historiques, des mentalités conférant traditionnellement un rôle essentiel au présentiel, …. Malgré ces réticences, les salariés français ont cependant adopté davantage de « travail à distance » pendant et depuis la crise sanitaire du coronavirus. Télétravailler ou étudier à distance répondait alors à la conjoncture de crise, mais elle a surtout donné le goût et la culture du travail à distance.

Pour autant, la sociologue du travail, Mme Marie Benedetto-Meyer, explique les raisons pouvant freiner le développement de ces études à distance ou celui du télétravail : « Cet attachement au présentiel est très ancré dans notre culture. Traditionnellement, être vu permet de justifier une certaine légitimité et son engagement. Alors qu’on sait rationnellement que ça ne veut rien dire, qu’on peut être présent et non productif. Mais c’est tellement ancré qu’on essaie même parfois de le reproduire en télétravail, en laissant des traces visibles qui témoignent de sa présence et de son investissement (mails, messages, connexion avant ou après les horaires de travail, etc.). »

 

Quand étudier à distance nécessite de surmonter des obstacles et de lever des craintes 

Pourtant, partout dans le monde, les entreprises (ré)affirment leur attachement au présentiel, en cherchant à réduire le distanciel pour leurs collaborateurs. Même les grands chantres du travail à distance à une époque soulignent l’évolution de leurs convictions. Ainsi, le fondateur et dirigeant du réseau social Facebook, Mark Zuckerberg souligne-t-il « les ingénieurs obtiennent de meilleurs résultats lorsqu’ils travaillent au contact de leurs collègues au moins trois jours par semaine ».

 

Vouloir étudier à distance rend-il les études supérieures plus difficiles ? 

Ce qui est constaté pour le télétravail l’est-il également pour le e-learning ? En d’autres termes, vouloir étudier en 100 % distanciel serait-il plus difficile pour les étudiantes et les étudiants ? Plateforme 100 % distanciel, Webknowledge a déjà souligné qu’il n’était pas plus difficile de réussir ses études et d’obtenir son diplôme à distance qu’en présentiel, à condition d’être motivé et bien organisé. 

Cependant, pour expliquer le nécessaire retour à davantage de présentiel, les entreprises insistent sur la nécessité et les atouts des interactions sociales et sur l’émulation, qui en découlent. Les étudiants, étudiant en e-learning, seraient-ils confrontés à ces dangers de l’isolement ? Ont-ils besoin de davantage d’émulation, née des interactions avec les autres étudiants mais aussi avec les enseignants ? En faisant le choix du 100 % distanciel et non pas d’un dispositif hybride, Webknowledge, qui peut s’appuyer sur l’expertise de l’Institut F2I, un leader de l’enseignement privé post-bac, a pris conscience de ces problématiques, et prpose donc un accompagnement personnalisé de chacun de ses étudiants. Si le 100 % distanciel offre la possibilité aux étudiants de gagner en liberté et en flexibilité, ce qui est nécessairement bénéfique quand ils choisissent de suivre des études en alternance, cet accompagnement personnalisé assure aux étudiantes et étudiants un véritable tutorat pendant toute la durée de leur cursus, évitant ainsi d’avoir à être confronté aux problématiques évoquées ci-dessus.

Etudes e-learning : plus difficiles que des études traditionnelles ?

Etudes e-learning vs études traditionnelles

Est-il plus difficile d’obtenir un diplôme en e-learning que par la voie conventionnelle ? C’est une des questions que se posent tous les étudiants attirés par ls études à distance. Plateforme e-learning 100 % distanciel, Webknowledge vous répond. 

 

En une double décennie, les études en e-learning ont connu une croissance exponentielle. Cette croissance s’explique en premier lieu par les innovations techniques et technologiques. Etudier à distance aujourd’hui est devenu simple et accessible à tout un chacun, puisqu’il suffit d’une connexion à Internet et d’un support pour pouvoir étudier, 24/7. Lorsque l’on évoque les études et la formation en e-learning, on peut se surprendre de la croissance de ce secteur : + 900 % entre 2000 et 2020. Mais on peut également les conséquences de la crise sanitaire du coronavirus, qui a accéléré cette croissance. En imposant la distanciation sociale (et par conséquent, l’impossibilité de suivre un enseignement en présentiel), la crise sanitaire a conduit de nombreux acteurs à privilégier l’enseignement à distance. 

 

Obtenir un diplôme ou un titre RNCP en e-learning, une réalité appelée à se renforcer

Il convient dans un premier temps de bien définir le sujet d’application de cette notion de e-learning. En effet, étudier à distance en e-learning concerne aussi bien les parcours de formation destinées à l’obtention d’un diplôme ou d’un titre certifié RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) que les actions de formation professionnelle dispensées par d’innombrables organismes. Concentrons notre attention ici sur cette voie d’enseignement supérieur consacrée à l’enseignement supérieur. On peut, pour commencer, noter, que cela concerne aussi bien les :

  • Les étudiantes et étudiants, qui poursuivent, par ce biais, leur cursus
  • Les actifs, souhaitant reprendre des études pour obtenir une reconnaissance officielle (titre RNCP ou diplôme). 

Distinguons enfin les études en e-learning des dispositifs se proposant de mixer présentiel et distanciel, et le plus souvent qualifiés de dispositifs Blended Learning. 

 

Quel cursus peuvent être envisagés par le prisme des études en e-learning ? 

L’offre de formation en e-learning s’accroit continuellement, et il est aujourd’hui possible d’étudier dans la quasi-totalité des secteurs d’activité. Si la pédagogie e-learning se distingue de celle déployable par la voie traditionnelle (présentiel), les titres RNCP ou les diplômes obtenus sont en revanche identiques. Obtenir un titre RNCP de niveau 7 (EU), comme le titre d’Architecte Web et donc reconnu comme de niveau BAC + 5 offre la même certification pour les apprenants, qu’ils l’aient obtenu sur un campus ou en e-learning.   Pour les entreprises, les diplômés sont en mesure de répondre à des besoins et des exigences, clairement définies par le référentiel du titre RNCP concerné. 

 

Quelles modalités sont-elles offertes avec le e-learning ?

Comme pour la nature même du titre visé, les modalités d’apprentissage relèvent du choix de l’étudiante ou de l’étudiant. Plus aisément accessibles aux salariés souhaitant reprendre leurs études, ces cursus e-learning peuvent ainsi être suivis en mode « format initial », assurant à l’apprenant e pouvoir se concentrer exclusivement à ces études. Mais le e-learning répond aussi aux problématiques d’étudiants souhaitant s’engager dans la voie de l’alternance. On peut plus facilement concilier les contraintes d’une activité salariée qu’implique la signature d’un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage avec les exigences liées à l’enseignement en lui-même. Choisir d’étudier en e-learning ne prive pas l’apprenant de ces multiples possibilités. 

 

Est-il plus difficile d’obtenir un diplôme en e-learning qu’en présentiel ?

C’est LA question que tout étudiant sera amené à se poser. Il n’existe pas une réponse applicable à tous en toutes circonstances.  Réussir ses études en e-learning implique de pouvoir s’appuyer sur une forte capacité d’organisation, une motivation renforcée et une aptitude à travailler seul. Cela va donc dépendre de la situation précise de chacun des étudiants mais aussi de ses aspirations personnelles. En revanche, étudier en e-learning ne représente pas une difficulté supplémentaire pour celle ou celui, disposé à s’affranchir des contraintes matérielles pour concrétiser son projet professionnel.

 

Reprise d’études : devenir un Expert reconnu en Webmarketing !

Reprise d’études

Pouvoir justifier de l’obtention d’un Bachelor, d’un mastère ou e tout autre diplôme ne concerne pas uniquement les étudiants. Les salariés peuvent également ressentir ce besoin pour optimiser leur parcours professionnel. Ainsi, les actifs peuvent ambitionner décrocher le titre RNCP d’Expert Digital Marketing, et Webknowledge, plateforme e-learning, peut alors les accompagner de bout en bout. 

 

Diplôme supérieur du numérique, une ambition pour les étudiants et les …actifs

Les entreprises expriment de plus en plus leurs difficultés à trouver les profils répondant à leurs attentes. Cette pénurie de compétences, pour laquelle les économistes nous alertent sur une aggravation dans les années à venir, concerne bien des secteurs d’activité, et les métiers du numérique sont particulièrement concernés. Non seulement, ces derniers exigent des compétences spécifiques (développement Web, marketing digital, transformation numérique, …) mais ils impliquent des compétences et des connaissances, mises à jour en continu pour pouvoir s’adapter aux innombrables innovations, dont le rythme d’apparition s’accélère.

Comme bien d’autres domaines, le marketing digital apparait être particulièrement frappé, principalement pour les métiers à responsabilité. Les titulaires d’un BAC + 5 en Webmarketing ne sont pas assez nombreux pour satisfaire les demandes. Aussi, les étudiants ambitieux d’optimiser leur orientation pourront s’inscrire dans un cursus les conduisant à l’obtention d’un titre RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) de niveau 7 reconnu comme BAC +5. Ce titre pourra aussi nourrir l’ambition de professionnels déjà en poste, soucieux d’optimiser leur évolution de carrière. 

 

Un master en marketing Digital avec des études à distance, le e-learning pour optimiser les conditions d’études

Suivre le cursus du mastère Expert Digital Marketing avec Webknowlege répond à ces attentes des étudiantes et des étudiants. Mais il peut également satisfaire aux attentes d’évolution de professionnels, travaillant déjà dans le domaine du Webmarketing. En effet, le marketing digital implique de multiples compétences, depuis les fondamentaux du commerce et du marketing jusqu’aux possibilités offertes par le développement Web ou encore celles ouvertes par l’intelligence artificielle, en passant par la capacité à manager des équipes et / ou piloter un projet. 

Or, certains professionnels peuvent avoir acquis de nouvelles compétences à travers leur expérience professionnelle et espérer évoluer vers ces postes d’encadrement pour leur avenir professionnel. Non seulement, ils devront alors acquérir les savoir-faire, qui leur fait défaut mais ils devront pouvoir attester du niveau obtenu pour pouvoir conforter leur projet professionnel. Ils peuvent alors choisir de reprendre des études en s’inscrivant sur Webknowledge à ce même cursus. En effet, les conditions d’admission à ce cursus permettent aux professionnels justifiant de 3 ans d’expérience dans le domaine du marketing numérique de rejoindre les étudiants, qui doivent eux attester d’un niveau BAC + 4

 

Reprendre des études en travaillant, une opportunité réelle avec Webknowledge

 Reprendre des études, alors que l’on est engagé dans la vie professionnelle, n’est pas toujours simple. Il faut non seulement libérer du temps, mais aussi s’organiser à plus ou moins long terme pour préparer les thèses et autres examens devant les jurys. En envisageant cette reprise d’études supérieures par le biais des études à distance, les contraintes s’amenuisent considérablement, laissant plus de latitude à l’apprenant pour s’organiser. 

Webknowledge est une plateforme e-learning 100 % distanciel, qui accompagne cependant tous ses apprenants tout au long de leur projet. Et parce que les actifs peuvent ressentir un manque de temps pour mener leur projet à terme, ils pourront également, grâce à ces études e-learning avec Webknowledge, lisser leurs efforts pour les rendre plus acceptables et supportables. Si l’acquisition des 3 unités de compétences est indispensable pour obtenir le titre RNCP et donc ce diplôme reconnu BAC + 5, les apprenants peuvent obtenir ces derniers de manière successive, leur laissant davantage de temps pour concrétiser leur ambition.

Étudier en e-learning, la voie idéale pour tous les apprenants

Étudier en e-learning, la voie idéale

La France a besoin d’experts dans le domaine du numérique, et ce pour chacune des spécialisations existantes. Les premiers signes de pénurie de compétences ont été constatés il y a quelques années, et la tendance devrait s’accélérer et s’amplifier dans les années à venir. Les études en e-learning peuvent constituer une partie de la réponse à apporter. Webknowledge, plateforme 100 % distanciel, vous explique tout !

 

Études dans le numérique, un tremplin pour une  carrière ambitieuse !

Comme tous les pays développés, la France connaît depuis plusieurs mois des tensions sur le marché de l’emploi dans le domaine du numérique et des nouvelles technologies.  Les tensions se sont accrues après la crise sanitaire du coronavirus, qui a entraîné une accélération de la transformation numérique de nos sociétés mais aussi une amplification de la digitalisation de nos économies. Les opportunités nées du Big Data, de la Blockchain ou encore de l’Intelligence artificielle viennent aggraver la situation, rendue déjà si complexe avec les besoins croissants en matière de développement Web, Cloud Computing, Webmarketing ou encore de Cybersécurité. 

 

La France connait une pénurie de compétences numériques.

Pour la seule année 2022, un emploi sur 10 dans ces métiers du numériques n’étaient pas pourvus. Dans certains s secteurs, le constat apparait encore plus alarmant.  Ainsi en 2021, seul un emploi sur 3 dans le domaine de la cybersécurité avait réussi à être pourvu.

 

E-learning, obtenir un diplôme pour satisfaire les attentes des entreprises !

Ce triste constat devrait s’accentuer dans les années à venir. Ainsi, selon une étude réalisée par l’Institut Montaigne en mai dernier, plus de 1.6 millions d’emplois liés au Web et au Digital seront créés entre 2023 et 2030. Toujours selon cette étude, cela implique de former 845.000 personnes supplémentaires dans ce même laps de temps. 

Du niveau bac aux profils attestant d’un mastère ou d’un Bachelor, en passant par les titulaires d’un BTS ou d’une licence professionnelle, tous les niveaux et toutes les spécialisations sont concernées par ce défi majeur pour la société française. Alors que le gouvernement affiche son ambition  de retrouver une situation  le plein-emploi à l’horizon 2027, ces pénuries de compétences numériques pourraient nuire au développement économique des entreprises françaises. Pour répondre aux plus grands nombres d’entreprise possible, les candidates et candidats doivent ainsi pouvoir attester de leur montée en compétences d’une part, mais aussi de leur capacité à être, le plus rapidement t possible, opérationnel. L’obtention d’un diplôme ou d’un titre professionnel certifié RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) constitue la voie privilégiée pour contenter ces exigences. Une voie, que les études en e-learning permettent et facilitent même au plus grand nombre, et ce dans (presque) toutes les situations.

 

Comment le e-learning peut répondre au défi des compétences numériques ?

 A la recherche de compétences de plus en plus spécifiques et exigeantes, les entreprises plébiscitent les étudiants, engagés dans des études supérieures. Les titulaires d’un mastère en marketing digital,  en Infrastructure & réseaux ou en développement Web ne sont pas assez nombreux pour satisfaire aux offres de recrutement.  De plus en plus d’entreprises anticipent ces pressions du marché du travail, pouvant mettre en péril leur perspectives de développement. Le recrutement d’alternants apparait être une des voies privilégiées pour s’assurer de disposer des compétences nécessaires à court ou moyen terme.  En recrutant des alternants ayant choisi d’étudier en  e-learning, ces mêmes entreprises se dispensent alors des contraintes matérielles de l’enseignement supérieur (situation  géographique du campus, …).

Mais même si les études en e-learning attirent de plus en plus d’étudiants chaque année, l’enseignement supérieur n’aura pas la capacité de satisfaire à tous les besoins. Tous les spécialistes soulignent l’importance d’optimiser les efforts en matière de formation professionnelle.  Et parce que les tensions constatées conduisent inéluctablement à ne explosion des parcours de reconversion professionnelle, il faut faciliter les démarches de celles et ceux, souhaitant s’appuyer sur leur expérience acquise pour obtenir un diplôme reconnu dans le domaine du numérique.  Reprendre des études en e-learning offre là-aussi bien des avantages aux apprenants en leur facilitant la tâche, et avec les certifications, cela conduit, à trav ers ce parcours à distance de formation continue, à augmenter le nombre de candidats diplômés et donc aptes à occuper les postes disponibles.