Le financement des études, financement personnel et prêt étudiant

Le financement des études, une question essentielle pour se former sereinement

Les étudiants et les salariés désirant s’engager dans une formation professionnelle partagent une même préoccupation essentielle : le financement de leurs études ou formations. En effet pour pouvoir se former sereinement et se concentrer pleinement à l’acquisition des savoirs et des compétences recherchées, il faut être libéré des contraintes matérielles, et celles liées au financement de ces formations font partie des plus importantes. Ce financement diffère en fonction de la situation de chaque candidat, et un étudiant dispose de possibilités différentes de celles ouvertes aux salariés.

Les BCS (Bourses sur Critères sociaux), l’allocation Erasmus, et bien d’autres dispositifs ont été imaginés pour le financement des études, alors que celles et ceux, souhaitant trouver le financement d’une formation continue, pourront bénéficier des droits acquis grâce au Compte Personnel de Formation (CPF).

Prêt étudiant et contrat de professionnalisation, des solutions multiples pour le financement des études

Dans tous les cas, ces sources de financements institutionnalisées ne sont pas toujours suffisantes pour couvrir l’ensemble des dépenses. Au coût pédagogique d’une formation en Expert Digital Marketing, par exemple, il faut ajouter les recettes financières nécessaires pour pouvoir se consacrer pleinement à ces apprentissages.  Certains étudiants pourront privilégier l’alternance, en signant par exemple un contrat de professionnalisation. Si l’alternance constitue une forme bénéfique pour se former, puisqu’elle concilie apprentissage théorique et mise en œuvre des compétences acquises en milieu professionnel, elle constitue aussi une opportunité pour boucler le financement des études. Dans d’autres cas, l’étudiant ou le salarié en formation professionnelle devra opter pour le financement personnel du reste à charge.

Crédit étudiant et financement des études, l’investissement sur un avenir prometteur

Un prêt étudiant pourra alors être souscrit pour les candidats âgés de moins de 28 ans. Ce prêt, dont le remboursement est reporté après la fin des études, est garanti par l’Etat, ce qui permet au candidat de ne pas avoir à trouver nécessairement une caution. Un salarié, âgé de plus de 28 ans, et souhaitant initier une reconversion professionnelle en suivant une formation d’Architecte Web par exemple, devra, quant à lui, souscrire un prêt personnel pour financer sa formation. Des conditions avantageuses peuvent lui être octroyées par les établissements bancaires. Ces derniers sont conscients que le financement personnel des études ou d’une formation, surtout dans un domaine aussi porteur que le Digital, reste un investissement prometteur, puisque destiné à permettre au souscripteur de devenir un des experts du Web de demain. Le financement personnel des études peut alors être envisagé pour concrétiser ses ambitions.

Dans tous les cas, il faut absolument bien connaître les différentes possibilités, qui vous sont offertes en fonction de votre situation et de votre projet. C’est pourquoi nous vous proposons un accompagnement sur-mesure, prenant en compte cette question du financement de la formation.